Fiche 10 : la fatigue, la route de nuit

1) La fatigue

2) La somnolence

3) Les solutions

4) La route de nuit

1) La fatigue

Même si l’on dispose d’une très bonne condition physique, tout motard est un jour ou l’autre confronté à la fatigue. Beaucoup d’éléments sont susceptibles de déclencher des signes de fatigue chez le motard comme notamment :

  • Une longue route
  • La position de conduite sur la moto
  • Le temps (pluie, vent, brouillard)
  • Le bruit
  • Le trafic important

Les signes de la fatigue

Les signes de fatigue se font sentir lorsque :

  • La position de conduite devient soudain insupportable
  • Une douleur dans le dos se fait sentir
  • Des douleurs dans les jambes apparaissent
  • Les mains et les avant-bras commencent à fatiguer
  • La nuque devient lourde et douloureuse
  • Les derniers kilomètres semblent interminables

fatigue moto

Les effets de la fatigue

Les effets de la fatigue sont les suivants :

  • La position sur la moto n’est plus sécuritaire et devient dangereuse en cas d’urgence
  • Le motard ne cesse de penser aux douleurs causées avec la fatigue (douleur au dos, jambes, mains, etc.) et se concentrent moins sur sa conduite
  • Les membres sont engourdis et les gestes deviennent moins précis

2) La somnolence

Les signes :

  • Le motard commence à bailler régulièrement
  • La vision est moins nette et commence à se troubler, les yeux commencent à piquer
  • L’envie de dormir se fait sentir

Les effets :

Certains motards prennent des risques insensés pour arriver coûte que coûte à destination malgré la fatigue.

3) Solutions

Pour éviter d’être trop fatigué lorsque vous prenez la route, il vaut mieux :

  • Préparer à l’avance son itinéraire et son plan de sortie
  • Bien se reposer la veille
  • Prévoir l’équipement nécessaire en fonction du temps prévu
  • Eviter les repas qui nécessitent une digestion très longue
  • Profiter des arrêts lorsque vous faites le plein de votre moto
  • Eviter de faire la fête en mangeant copieusement et en ayant consommé

4) La route de nuit

La route de nuit peut très souvent surprendre les novices qui ne sont pas habitués à la conduite de nuit. En effet, la conduite est très différente et la visibilité est nettement moins bonne que de jour. Le faible éclairage de la moto ne permet pas de distinguer clairement l’ensemble de la route et l’environnement qui l’entoure. De plus, de nuit la moto est nettement moins visible des autres usagers.

Avant de prendre la route de nuit, il faut toujours s’assurer que :

  • Les feux fonctionnent et sont propres (clignotants, feux avant et arrière)
  • Votre casque est propre (visière et autocollants réfléchissants)
  • La batterie est chargée
  • La tenue est adaptée pour la nuit

Tous les ans, presque 3 motards sur 10 sont tués de nuit.

 

Voir la FICHE 11 >

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *