Les principaux cas de chutes moto à l’arrêt

Les chutes légères en moto sont souvent « bêtes » et peuvent parfois facilement être évitées. Même si ces chutes à l’arrêt entraînent biens moins de risques que lorsque la moto roule, la chute peut toutefois causer de sévères dommages à la machine. Lorsque l’on a pas l’expérience du terrain ou lorsque l’on n’est pas habitué à circuler avec sa moto le risque de chute à l’arrêt est multiplié par 10 donc vaut mieux être très prudent.

Premier cas de chute à l’arrêt : la morphologie et la moto

Votre moto est mal réglée ou mal adaptée à votre morphologie et, lorsque vous voulez mettre le pied à terre, vous n’arrivez pas à mettre votre pied à plat mais uniquement le bout du pied au sol. Attention, c’est très dangereux et vous risquez de tomber tôt ou tard : un moment de fatigue ou un moment d’inattention et c’est la chute assurée. Quand vous choisissez votre moto veillez à ce qu’elle soit adaptée à votre morphologie car vous courrez de gros risques à circuler avec une moto non adaptée.

Deuxième cas de chute à l’arrêt : les stations essence

Autre endroit où l’on recense beaucoup de chutes à l’arrêt : les stations essence. A proximité des pompes on retrouve régulièrement de l’huile ou de l’essence qui peuvent s’avérer très glissant. Typiquement le motard s’arrête devant la pompe, pose le pied et glisse malheureusement avec la moto. Attention donc à redouble de prudence lorsque vous allez faire votre plein.

Troisième cas : les graviers et sols meubles

Faites attention à l’environnement dans lequel vous effectuez votre arrêt, il peut s’avérer être très dangereux pour votre sécurité.  Plus d’un motard c’est déjà garé sur des chemins en graviers ou des chemins abîmés et s’est vu tomber avant ou après avoir béquillé la moto. Dans certains cas la béquille ne tient pas et la moto tombe d’elle-même, dans d’autres le motard pause le pied à terre, glisse et se retrouve au sol.

Quatrième cas : le danger du trottoir

Ce cas va sûrement vous faire rire et rien n’est inventé !  C’est une séquence que j’ai vu par deux fois de mes propres yeux. Le motard arrive pour se garer sur le trottoir, il pose le pied à terre et glisse sur une crotte de chien qui l’envoie directement au tapis sa moto et lui.

Cinquième cas : la béquille oubliée

Certains modèles de moto ne disposent pas de sécurité lorsque vous oubliez la béquille. Vous enclenchez donc votre première pour démarrer à droite ou à gauche mais vous n’avez plus pensé à votre béquille et là c’est la gamelle…

En conclusion : Une chute c’est bête mais c’est vite arrivé alors n’oubliez pas de prendre toutes vos précautions et pensez à vous munir de bottes ou chaussures munies d’une parfaite adhérence au sol, ce qui limite largement les risques de chutes à condition tout de même d’être prudent.

Aidez-nous en nous soutenant sur les réseaux sociaux :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire