Comment bien faire le rodage de sa moto ?

Il est très important de bien réaliser le rodage de votre moto pour ne pas rencontrer de problèmes éventuels par la suite. Le rodage est très important car il permet à l’ensemble des pièces mécaniques de prendre une bonne position d’assemblage et d’emboîtement.

A la livraison votre moto sera logiquement remplie avec une huile spéciale rodage qui permet de huiler correctement boite de vitesse et moteur. Passé les 1000 kilomètres il vous faudra retourner au garage pour remplacer cette huile qui aura fait son travail. Il est très important de ne pas oublier cette étape car lors du rodage les pièces sont neuves et doivent prendre leur position. C’est pourquoi une fois l’huile vidangée il n’est pas rare de retrouver des dépôts métalliques ou tous autres résidus.

Ci-dessus ma Suzuki Vstom récemment acheté qui va sur ses 217 kilomètres (première étape de rodage). Lisez la suite plus bas pour voir la suite des étapes de rodage 🙂

Soyez également prudent sur la route car lorsque vous achetez une moto neuve vos pneus et plaquettes de freins se comportent également très différemment d’une moto d’occasion.

Risques pour la moto si le rodage est mal fait

Si vous n’effectuez pas les étapes qui suivent vous pourrez potentiellement rencontrer des problèmes avec votre machine à l’avenir.  Un rodage mal effectué ne signifie pas forcément que vous aurez des problèmes à l’avenir; les machines d’aujourd’hui sont de plus en plus prêtes à l’emploi. En disant ça, je pense notamment à tous les acheteurs qui ont pu se procurer une moto d’essai au rachat.

On sait que les personnes qui testent les motos d’essais ne sont pas toujours très tendres mais ce n’est pas pour autant que vous aurez obligatoirement des problèmes. Le rodage est un peu une règle de principe et de bonne conscience.

Dans le cas où vous n’auriez vraiment pas de change et que le précédemment propriétaire aurait vraiment rincé la moto, certains symptômes pourraient effectivement apparaître passé les 5000 kilomètres. Parmi les symptômes  vous pourriez avoir des problèmes au niveau de la boite de vitesse, des passages à vide, une moto qui manque de punch etc.

Malheureusement difficile de prouver qu’il y a un lien avec un rodage mal effectué par l’ancien propriétaire.  Pour se prémunir d’éventuels problèmes, pensez surtout à bien demander le carnet d’entretien et l’ensemble des suivis ou achats effectués sur la moto. N’hésitez pas à faire un long tour avec la moto pour voir comment elle se comporte. Cela vous donnera une première idée même si toutes les anomalies ne sont pas forcément détectables.

Pour ma part je préfère tout de même l’effectuer avec rigueur et par respect pour la machine. Je recommande vraiment de le suivre avec attention mais je tiens au passage à rassurer ceux qui auraient potentiellement achetés une machine dont le rodage à mal été effectué. D’ailleurs si vous avez des doutes à ce sujet je vous recommande de faire de suite la vidange de votre moto si cela n’a pas été fait. Comme expliqué plus haut une huile bien propre est essentiel pour le bon fonctionnement de votre moto surtout si c’est encore l’huile de rodage ou si des déchets métalliques sont présents.

En fonction du type de moto, les règles de rodages peuvent parfois être différents. Elles dépendent généralement de la cylindrée ou du type de moto. On observe généralement la même procédure de rodage pour les catégories routières et trail et un autre pour les roadsters et les sportives. Logique me direz-vous !

Peu importe le modèle le principe reste tout de même le même : la règle des palliers

Entre x et y kilomètres il y a en général quatre pallier où il ne faut pas dépasser x tours minutes.

Ci-dessous la procédure de rodage officielle pour les modèles routiers et trails

De 0 à 300 km  : ne pas dépasser 4000 tours

De 300 à 600 km : ne pas dépasser 5000 tours

De 600 à 800 km : ne pas dépasser 6000 tours

De 800 à 1000 km : ne pas dépasser 7000 tours

Ci-dessous la procédure officielle pour les roadsters et les sportives

De 0 à 300 km  : ne pas dépasser 4000 tours

Puis tout les 100 km : 1000 tours maximum jusqu’à l’atteinte des 1000 km.

Passé les 1000 kilomètres n’oubliez pas le passage de contrôle en concession. Votre concessionnaire vérifiera la visserie, les réglages et effectuera également les purges nécessaires.

Passé les 1000 kilomètres vous êtes logiquement libre de rouler comme vous souhaitez même si certains professionnels recommandent tout de même de ne pas passer 7000 tours à moins de 1200 km.

Le rodage des pneus moto

On en parle un peu moins mais le rodage des pneus est extrêmement important pour votre sécurité. Les pneus sont lubrifiés d’origine pour pouvoir faciliter leur fabrication (notamment la fabrication en série et le démoulage). Ils sont parfois également recouverts d’un produit permettant de conserver le pneu une fois celui-ci remisé. Des marquages à la peinture ou autres sont également parfois présents sur la machine…

Attention donc à ne pas trop pencher dans les virages ou prendre trop de risque par temps de pluie car la gamelle est assurée. On recommande donc d’effectuer entre 200 et 300 kilomètres de rodage avec des pneus neufs !

Le rodage des freins moto

Tout comme les pneus, faites également attention avec les freins car le comportement est bien différemment des freins qui ont déjà servis. Il n’y a pas de règles de kilométrages pour les freins, se sera à vous de jauger au fur et à mesure pour éviter toute prise de risque.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !