C’est quoi le Traction Control ? Explications et fonctionnement sur auto et moto

Histoire du Traction Control (de l’auto à la moto)


Le traction control a été imaginé dans les années 70-80 pour commencer à équiper certaines voitures de séries à partir de 1987 puis les motos à partir de 1988.

La BMW K1 en fut la première moto au monde à en bénéficier puis suivirent  d’autres marques motos aussi bien allemandes, italiennes que japonaises.

L’ancêtre du Traction Control était autrefois plus connus sous le nom de code Max-Track. L’antipatinage avait en fait déjà été inventé dans les années 70 par Buick sur des voitures à propulsion.

Sur le même principe que le Traction Control d’aujourd’hui, les ingénieurs avaient déjà presque imaginés l’antipatinage moderne : un exploit pour l’époque.

Équipée d’un boitier électronique, d’un calculateur à la transmission et d’une sonde, la voiture était capable de délivrer un maximum de puissance avec un maximum de grip. Elle trouvait donc le meilleur compromis puissance et grip sur route afin d’éviter tout patinage.

Malheureusement l’électronique n’étant pas aussi avant qu’aujourd’hui le système connaître des défaillances pour être abandonné et laissé dans les cartons quelques années après.

traction control max track

Schéma fonctionnement Max Track sur auto

C’est quoi le Traction Control : toutes les explications

Le Traction Control ou antipatinage n’est pas présent sur toutes les marques et modèles de motos.

Traction Control moto

Traction Control moto – Ici apparaît en orange réglé sur la position 2 et visible sur le tableau de bord sous l’acronyme TC (650 V-Strom)

Parfois il fonctionne par défaut et dans d’autres cas il peut être active ou désactivable. De ce que j’ai pu voir ou entendre autour de moi, j’ai clairement l’impression que ce système est très répandu chez Suzuki, Ducati, Kawasaki et BMW. Le Traction Control s’est surtout rendu populaire avec les sportives à savoir qu’il s’est notamment rendu très populaire avec la Suzuki GSXR. Non pas seulement présent sur les sportives le Traction Control équipe également des trails comme la DL650 V-STROM toujours chez Suzuki.

Le Traction Control permet en deux mots d’éviter une glisse en cas de trop forte accélération, aussi bien en courbe qu’en ligne droite.

Pour se faire, le Traction Control fonctionne avec :
– Un capteur de rotation sur la roue avant et arrière
– Un capteur d’inclinaison
– Un système de gestion de débit moteur
– L’ABS

L’ensemble des éléments vont ensuite travailler ensemble pour éviter le patinage de la moto. En situation réelle imaginons que le capteur roue avant / roue arrière détecte que la roue arrière tourne plus vite que l’avant. Immédiatement, il envoie l’information à l’ABS ainsi qu’au capteur d’inclinaison puis avec ces deux informations le système de gestion moteur va quant à lui s’adapter pour réguler tout ça.
D’ailleurs, si vous tendez l’oreille vous pourrez remarquer que votre moto fait un bruit différent avec ou sans Traction Control activé.

Ci-dessous une rapide vidéo explicative en anglais mais les images parlent d’elles mêmes.

Même si le traction control est aujourd’hui un gros plus en terme de sécurité pour éviter le patinage il n’empêche pas les grlissades sur les plaques d’égout. Donc vaut mieux toujours rester vigilant car les routes ne restent pas moins dangereurs pour autant.

Aidez-nous en nous soutenant sur les réseaux sociaux :

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

🏍️Soutenez-nous sur Facebook !🏍️

Si vous aimez Motoconseils.com© aidez-nous en likant notre page  :