Réforme permis moto A2 en 2020 : que deviennent le code et le plateau ?

La dernière réforme en date du permis moto n’est pas si lointaine que cela. Le permis moto avait déjà été révisé en 2013 et, devrait être réinitialisé au 1er janvier 2020 avec de nouvelles règles et contraintes. Pour le moment rien n’est encore gravé dans le marbre mais la Direction de la Sécurité Routière a déjà soumis au gouvernement plusieurs propositions.

Un nouveau code spécifique au permis moto

Auparavant, il suffisait d’avoir son code de la route en poche pour se présenter au permis auto ou moto. Dorénavant il faudra passer un code de la route spécifique avant de pouvoir se présenter à l’épreuve du plateau moto. Ce code a été baptisé l’ETM; l’acronyme pour « Examen Théorique Motocycliste ».

Le code générique laissera donc place à un code spécifique moto baptisé ETM. Comme pour le code générique, le code spécifique moto sera composé de 40 questions traitant essentiellement l’univers du deux roues. Pour l’élève, il faudra donc compter débourser quelques euros supplémentaires au coût total du permis moto.

Un nouveau plateau moto

Pour le plateau, plus besoin d’apprendre les 12 fiches, le nouveau code moto les remplace. Pour le plateau en lui-même (lent et rapide), il n’est presque pas réformé à l’exception près, où vous avez le droit de mettre deux fois le pied à terre au plateau lent sans être éliminé. Là où le permis moto était découpé en plusieurs partie, tout se fera en une fois. L’élève devra désormais effectuer la poussette, le plateau rapide et le lent. Le tout réalisé sur environ 10 à 15 minutes de temps.

La circulation rallongée

L’épreuve de la circulation devrait passer à 45 minutes au lieu de 30 minutes. Selon la Direction de la Sécurité Routière, l’objectif de cette circulation révisée est de pouvoir évaluer le candidat sur une période de conduite plus longue qu’auparavant.

Que penser de ce nouveau permis moto 2020 ?

Pour ma part, je trouve que l’on ne fait qu’enchaîner les réformes et, qu’il va être de plus en plus difficile d’obtenir le permis moto. Est-ce vraiment pour la sécurité ou est-ce pour limiter le nombre de motos sur les routes ?

Après, je suis d’accord qu’il faut faire des choses pour la sécurité mais est-ce bien par là qu’il faut passer ? J’ai vu des personnes, qui ont tenté de passer le permis moto à 50 ans et qui ont échoué alors qu’il s’agissait de personnes raisonnables. Le stress les a rattrapé au moment de passer l’examen puis, c’est la hantise d’échouer encore et encore.

A l’inverse, j’ai vu de vrais cinglés se tenir à carreau et, qui deux mois après le permis obtenu poussaient le compteur à fond.

réforme 2020 permis moto

De nombreux témoignages d’échecs au plateau sont visibles dans cet article :
//motoconseils.com/plateau-moto-rate-1234-fois/

Nous sommes tous différents et, réagissons tous différemment au guidon d’un deux roues. Faire visiter un centre de rééducation d’accidentés de la route, ou permettre l’accès à de plus petites cylindrées pour certains pourraient peut-être permettre de diminuer le nombre d’accidents.

Bref, je pense qu’il serait intéressant de trouver un juste milieu et, ne pas écrémer ceux qui auraient été les plus raisonnables sur la route.

Pour certains fous du guidon, c’est comme faire promettre à un alcoolique qu’il ne boira plus. Comme pour les cures de désintoxication, il faudrait peut-être prévoir des sessions de circuits pour sevrer certains, qui ont la fâcheuse habitude de rouler sur la route comme sur circuit. Sinon autant aller jusqu’au bout et s’inscrire au Tourist Trophy !

Il serait également intéressant de plus sensibiliser les automobilistes et routiers à propos des motos et scooters. Refaire une piqûre de rappel sur la vulnérabilité des deux roues et les risques qu’ils encourent s’ils fauchent un deux roues…

Après, il y a quand même un point que je trouve tout de même positif dans cette réforme même si il coûte encore de l’argent. Le fait de passer le code et ne plus avoir les fiches à réviser est une idée intéressante. Certains réussissaient le plateau haut la main et, échouaient au moment de passer à l’interrogation orale.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *