Les gangs de motos aux Etats-Unis

On compte environ une cinquantaine de gangs de motos répartis sur différentes zones et quartiers propices à leur trafic et comportements en tout genre (drogues, armes, meurtres, bagarres etc.)

Bagarres et incidents entre gangs de motards (vidéo)

Les gangs de motards enregistrent la plupart du temps entre 200 et 6000 membres. Il n’est pas rare de voir éclater des bagarres entre bandes rivales comme se fut le cas tout récemment le 17 mai 2015 au restaurant Waco au Texas  où des règlements de compte incluant armes de poing et armes blanches ont fait plusieurs victimes. La bagarre avait impliqué deux gros gangs (Bandidos et Cossacks ainsi que d’autres petits clubs dont le nom n’aura finalement pas été retenu dans cette affaire). Au final les autorités auront à déplorer 9 morts et 18 blessés ! Parmi les 9 membres de gangs 4 auront été tués par les forces de polices qui ont également du intervenir sur les lieux de l’incident. Les Bandidos connus pour le trafic de stupéfiants (cocaïne et marijuana); nous laisse facilement imaginer les motifs déclencheurs d’un tel drame. Bref, on est très loin des clubs de motos en France !

Les principaux gangs de motards aux Etats-Unis

Bandidos Motorcycle Club

Présents dans 13 pays, le club compte entre 2000 et 2500 membres.

Leur business : méthamphétamine, cocaïne et marijuana.

Hells Angels Motorcycle Club

Présents dans 26 pays, le club compte entre 10 000 et 12 000 membres.

Leur business : héroïne, méthamphétamine, cocaïne et marijuana.

Mongols Motorcycle Club

Il s’agit du groupe considéré par les autorités comme étant l’un des gangs les plus violents du pays. Le gang n’hésite pas à intimider ou tuer pour garder la main sur son territoire et poursuivre son trafic.

Leur business : héroïne, méthamphétamine, cocaïne et marijuana.

Outlaws Motorcycle Club

Agressions, kidnapping, prostitution et homicides sont les principales activités du groupe.

Il s’agit d’un groupe rival des Hells Angels.

Leur business : drogues en tout genre, prostitution, agressions.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *