Pourquoi BMW n’est pas en Moto GP

Certains ont déjà du se demander pourquoi le constructeur BMW ne participait pas physiquement au GP. J’utilise le terme « physiquement » car même si les BMW ne participent pas à la course, la marque est tout de même partenaire de l’événement.

Chaque année depuis 2003, BMW organise un BMW M Award où le pilote le plus rapide de la saison se voit récompenser par une voiture de la marque BMW. Marc Marquez et Valentino Rossi en ont déjà remporté plusieurs.

Généralement, il s’agit de voitures gonflées à bloc, capables de franchir le 0 à 100 en une poignée de secondes. Ces dernières années les SUV de type X4 étaient mis à l’honneur.

La raison pour laquelle BMW n’est pas sur les circuits GP

Tout simplement parce que BMW n’est pas encore prêt à se frotter aux autres écuries présentes actuellement en Moto GP. Néanmoins, ce ne serait pas étonnant de voir apparaître BMW dans les saisons à venir.

Aujourd’hui, l’heure est encore aux préparatifs et aux tests. BMW a besoin de consolider son axe sportif. Les motos doivent faire leurs preuves dans d’autres compétitions comme le Superbike. Le constructeur a besoin de faire ses preuves dans d’autres compétitions avant de se présenter en Moto GP.

Il ne faut pas oublier que le Moto GP est surtout un canal de communication marketing pour les constructeurs. Une participation en Moto GP coûte des millions d’euros et demande de nombreux moyens. C’est d’ailleurs pour ces deux principales raisons que le constructeur Kawasaki s’est retiré des GP faute de retombées suffisamment positives.

Kawasaki, rencontrait notamment des difficultés à trouver un public intéressant à séduire et fidéliser autour de sa marque. Pour les constructeurs l’impact marketing est clé; chaque euro investi dans ces événement doit nécessairement être rentable pour eux.

De mauvais résultats en courses ou des pilotes pas suffisament populaires en feront une saison ratée pour le constructeur. A l’instar de Zarco et KTM qui vivent tous les deux des moments difficiles en 2019. Des mésententes et des résultats mitigés feront une saison ratée pour le constructeur et le pilote.

Même si le pilote ne gagne pas un GP mais se classe correctement, certains constructeurs en tirent tout de même largement profit. C’est le cas de l’association Yamaha / Rossi qui sont tous deux des rouleaux compresseurs du marketing. Rossi a une notoriété telle qu’il a un public ultra fidèle qui le suit à chaque sortie. Un public, une notoriété et des prestations brillantes en circuit suffisent à faire briller la marque Yamaha.

Pour BMW, qui est aujourd’hui spectateur et contributeur, l’enjeu reste également marketing et commercial. Participer au BMW M Award est déjà un sacré coup marketing sachant que son prix récompense à chaque fois le pilote le plus en vogue. Un bon coup marketing pour BMW qui ne prend pas de risques puisqu’elle récompense toujours le meilleur. BMW ne connait donc pas la défaite et fait forcément briller sa marque sur les podiums.

BMW M Award
Marc Marquez récompensé au BMW M AWARD 2018

De ce fait, faire participer sa marque et trouver un pilote qui courra sur une BMW n’est pas évident. BMW voit aussi ses intérêts et, ne se lancera sur circuit que lorsqu’ils disposeront d’un pilote et d’une machine ultra compétitive. Etre un constructeur mal classé en Moto GP, mettrait à mal le BMW M Award où les empêcherait de rester partenaire du BMW M Award. N’oublions pas que les intérêts financiers, passent avant les intérêts sportifs… Dommage !

Pour l’instant, le constructeur se satisfait de sa présence par le biais des voitures officielles, présentes sur circuit depuis 1999 et, par sa participation au BMW M Award.

Avec des pilotes comme Marc Marquez dans les écuries concurrentes, BMW ne risque pas de se mettre en selle tout de suite; mais on ne sait jamais… 🙂

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bernard DESSEIGNET dit :

    C’est pour ça qu’ils étaient en SBK ? ? Et leur moto était un poumon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *